DELGRES + CIRCLE OF MUD – 20H

Le power trio composé de Pascal Danae, Baptiste Brondy et Rafgee, passe la seconde, trois ans après Mo Jodi, un premier album qui avait su faire l’unanimité. 

Nom de code : 4 AM. Quatre heures du matin, l’heure de réveil de bien des ouvriers. L’heure des braves.

Pour un peu, on serait tenté de dire que Pascal Danae, Baptiste Brondy et Rafgee ont renfilé le bleu de chauffe, le bleu de travail, à l’instar de ceux qu’ils arborent sur la vidéo de « 4 Ed Maten », premier single lancé en éclaireur de ce nouvel album. 

A plus d’un titre, « 4 Ed Maten » donne le ton de ce nouvel album, au-delà de lui inspirer son nom. Il énonce en effet une volonté de Pascal Danae de développer des thématiques très personnelles, pour ne pas dire autobiographiques : les difficultés d’un père découvrant un nouvel univers si éloigné du sien, la douleur d’une mère confrontée à la disparition d’un enfant (le grand frère de Pascal disparu dans un accident de voiture) sur « Ké aw », l’incompréhension d’une sœur confrontée au racisme du haut de ses dix ans sur « Sé mo la », la séparation d’une famille suite au départ du père pour la métropole « Aléas »…

4 AM ne s’en tient bien sûr pas là, insufflé qu’il est d’autres thèmes plus généraux au moins aussi chers au trio : le départ, l’exil, le déracinement, l’esclavage moderne qui en a remplacé un autre… Une fois encore, le créole des mots se fait manifeste, tandis que le son des guitares, le rythme des batteries et les souffles du sousaphone se muent en caisses de résonance des douleurs, des espoirs comme des désespoirs.

Circle of Mud

Pas facile de jouer le Blues au 21è siècle…

Est-il possible de rendre ce genre musical attractif pour la nouvelle génération sans pour autant oublier ses origines ?
C’est le pari de Circle of Mud.


“Du Blues ? Oui. Mais pas que…”

En effet, rien ne sert de tenter de reproduire l’essence même de cette musique, mieux vaut se l’approprier tout en restant en lien avec son époque. C’est ainsi que nait ce groupe sous l’impulsion du guitariste Gino Monachello, rejoint rapidement par le jeune Flo Bauer au chant et à la guitare, puis par une section rythmique de choc, à savoir Matthieu Zirn à la batterie et Franck Bedez à la basse. Le tout dirigé d’une main de maître par David Husser, prodige de la réalisation qui propulse ce projet dans des sphères inespérées…

Vous l’avez compris, à la fois roots et contemporaine, leur musique se veut forte et accessible. C’est dans cet esprit que le cercle s’est retrouvé en studio pour enregistrer leur tout premier album, qui fera sans doute réagir dans le monde du Blues, et même ailleurs…

MEMBRE 15 € – PREVENTE 18 € – GUICHET 21 €

ACHETER UN BILLET