Le lieu

Autrefois, en province, les jeunes s’ennuyaient. Ils voulaient des lieux pour écouter leur musique. Ils se mobilisèrent et obtinrent des bâtiments en friches, qu’on baptisa ensuite salles des musiques nouvelles. Ils n’avaient pas le confort mais ils avaient la foi ! Pour le Nouma, l’aventure commence par la création de la Fédération pour la Maison du Rock (FMR) en 1989, puis de la Fédération Hiéro en 1991.

Après avoir élu domicile le 7 aout 1992 dans une usine désaffectée située au sein du quartier Merztau de la Ville de Mulhouse, Noumatrouff accueille entre 20 000 et 25 000 spectateurs par an. Depuis son ouverture, la salle se veut le reflet des musiques amplifiées.

Labellisé Scène de Musiques Actuelles depuis 1998, le Noumatrouff est aujourd’hui doté de deux salles de concert de 600 et 300 places, c’est un lieu de diffusion mais aussi une structure d’accompagnement des pratiques musicales, via ses 6 locaux de répétition équipés et son Centre de Ressources.

La programmation musicale du Noumatrouff se veut résolument spécialisée dans les musiques actuelles et régulière : rock, rap, électro, métal, chanson, reggae, funk… L’ouverture d’esprit est le maître mot.

L’objectif est de proposer d’une part une programmation à la fois diversifiée à l’écoute des nouvelles tendances pour amener les publics à découvrir sans cesse de nouvelles créations et de l’autre un programme d’accompagnement des pratiques musicales : répétitions, résidences, formations, workshops…

Chiffres-clés (2019)

  • Une équipe permanente de 6 personnes (4 CDI et 2 contrats aidés) entourés des techniciens et régisseurs du spectacle, d’une équipe au bar et au catering, des agents de sécurité et d’entretien, des Services Civiques, des stagiaires et des bénévoles
  • Un budget de 942 624 €, autofinancé à 51%
  • 80 concerts dont 18 hors les murs suivis par 24 912 spectateurs
  • 215 groupes et DJ’S sur scène
  • 80 groupes dans les locaux de répétition
  • 21 groupes en résidence pour 51 jours d’occupation de la salle

Une SMAC c’est quoi ?

Le sigle SMAc « Scène de Musiques Actuelles » correspond, depuis 1998, au programme du Ministère de la Culture pour la valorisation et la diffusion des musiques actuelles. Il désigne une convention spécifique élaborée entre les établissements et leurs partenaires publics : Etats et Collectivités Territoriales s’engageant sur une aide pérenne au fonctionnement sur une période de trois années.

Le label SMAc est donc un dispositif créé et soutenu par le Ministère, qui regroupe environ 150 divers lieux musicaux de petite et moyenne capacité, dédiés aux musiques actuelles/amplifiées.