Le lieu

Autrefois, en province, les jeunes s’ennuyaient. Ils voulaient des lieux pour écouter leur musique. Ils râlaient. A force, ils obtinrent des bâtiments déglingués, qu’on baptisa ensuite salles des musiques actuelles. Ils n’avaient pas le confort mais ils avaient la foi ! Pour le Nouma, l’aventure commence un vendredi 13 septembre 1991, avec un concert du groupe Les Casse-Pieds sur le chantier de la Filature (la future Scène Nationale de Mulhouse)…

26 ans après avoir élu domicile dans une usine chimique désaffectée, la Fédération Hiéro Mulhouse rassemble toujours plus 500 adhérents annuels et accueille entre 20 000 et 25 000 spectateurs par an. Depuis son ouverture, la salle se veut le reflet de la musique, de toutes les musiques.

Labellisé Scène de Musiques Actuelles depuis 1998, le Noumatrouff est aujourd’hui doté de deux salles de concert de 600 et 350 places, c’est un lieu de diffusion mais aussi une structure d’accompagnement des pratiques amateurs, via ses 5 locaux de répétition équipés et son centre de ressources.

La programmation musicale du Noumatrouff se veut résolument éclectique et régulière ; métal, rock, chanson, rap, world, musique électronique, jazz, … L’ouverture d’esprit est le maître mot. Tous les artistes de l’hexagone y posent un soir leurs amplis ainsi que des grands noms internationaux tels que Tool, Meshuggah, Cypress Hill, The Servant… la liste serait trop longue à dérouler ici. L’objectif est de proposer une programmation à la fois exigeante et populaire pour amener les haut-rhinois à découvrir sans cesse de nouvelles créations.

Chiffres-clés (2016)

  • Une équipe permanente de 7 personnes (4 CDI et 3 contrats aidés) et des bénévoles
  • Un budget de 800 000 €, autofinancé à 50%
  • 77 concerts dont 10 hors les murs suivis par 20 700 spectateurs
  • 58 groupes dans les locaux de répétition
  • 20 groupes en résidence
  • 15 stages et ateliers

Une SMAC c’est quoi ?

Le sigle SMAc « Scène de Musiques Actuelles » correspond, depuis 1998, au programme du Ministère de la Culture pour la valorisation et la diffusion des musiques actuelles. Il désigne une convention multiartite spécifique élaborée entre les établissements et leurs partenaires publics : Etats et Collectivités Territoriales s’engageant sur une aide pérenne au fonctionnement sur une période de trois années.

Le label SMAc est donc un dispositif créé et soutenu par le Ministère, qui regroupe environ 150 divers lieux musicaux de petite et moyenne capacité, dédiés aux musiques actuelles/amplifiées.